Menu
Contact

Point d’actualité sur l’EPR de Flamanville

December 16, 2022

Point d’actualité sur l’EPR de Flamanville EDF ajuste le calendrier du projet de Flamanville 3 : le chargement en combustible nucléaire du réacteur est désormais planifié au 1er trimestre 20241. L’estimation du coût à terminaison passe de 12,7 Md€ à 13,2 Md€2. Cette actualisation du calendrier est principalement liée aux études complémentaires qui ont été nécessaires afin d’établir un nouveau procédé de mise en œuvre du traitement thermique de détensionnement (TTD)* de certaines soudures remises à niveau ces deux dernières années, qui se trouvent à proximité de matériels sensibles pour le bon fonctionnement de la centrale. Les équipes abordent actuellement la réalisation de l’étape finale de traitement thermique de détensionnement des soudures remises à niveau et l’étape de re-fermeture du circuit secondaire principal. Après le chargement en combustible nucléaire du réacteur, les opérations de démarrage se poursuivront, avec notamment des contrôles de tous les systèmes liés à la sûreté, des essais et des qualifications de matériels réalisés tout au long de la montée en température et pression de la chaudière, puis lors de la montée en puissance du réacteur. A 25% de puissance, l’unité de production sera connectée au réseau électrique national. L’EPR de Flamanville a franchi ces derniers mois de nouvelles étapes stratégiques, dans sa phase de pré-exploitation, témoignant d’une forte mobilisation des acteurs industriels : Le chantier complexe de reprise des soudures de traversée du circuit secondaire principal est terminé et toutes les soudures ont été déclarées conformes au référentiel d’exclusion de rupture. Cette première industrielle, réalisée avec des outillages téléopérés, a nécessité plus de douze mois d’études et de qualification avant d’être mise en œuvre à Flamanville.Les essais d’ensemble des matériels électriques et des opérations de chargement du combustible ont été réalisés et ont été déclarés conformes aux exigences attendues. *Le traitement thermique de détensionnement (TTD) est une activité réalisée après une opération de soudage dans le but de relaxer les contraintes résiduelles de soudage et d'obtenir des caractéristiques mécaniques appropriées pour la pièce soudée. Ce communiqué de presse est certifié. Vérifiez son authenticité sur medias.edf.com A propos d’EDF Acteur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergie et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé principalement sur l’énergie nucléaire et renouvelable (y compris l’hydraulique) et investit dans de nouvelles technologies pour accompagner la transition énergétique. La raison d’être d’EDF est de construire un avenir énergétique neutre en CO2 conciliant préservation de la planète, bien-être et développement, grâce à l’électricité et à des solutions et services innovants. Le Groupe participe à la fourniture d’énergie et de services à environ 38,5 millions de clients (1), dont 29,3 millions en France (2). Il a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires consolidé de 84,5 milliards d’euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris. (1) Les clients sont décomptés depuis 2018 par site de livraison ; un client peut avoir deux points de livraison : un pour l’électricité et un autre pour le gaz. (2) Y compris ÉS (Électricité de Strasbourg) et SEI. 1 Voir communiqué de presse du 12 janvier 20222 En euros 2015 et hors intérêts intercalaires.
Pièce jointe

CP_EDF_Point d'actualité de l'EPR de Flamanville

© 2024 BrandPublished.com